Conférences, Dîners-Débâts

Debout les Paras

Page en cours de création.

La section de Haute-Savoie a organisé de nombreux dîner-débats et conférences très prisés et suivis par de nombreux auditeurs. De nombreux conférenciers de renom : militaires, gendarmes, policiers, aventuriers, journalistes, se sont succédés au fil des ans.

Colonel Antoine Argoud, dimanche 9 avril 1978 à Collonges sous Salève.

De gauche à droite, Georges Cailler, Roland Tolaini, Gérald Perret, Jacques Sache, Lucien Bonelli (qui était alors président de la section), René Pagliero, Jean-Claude Sanchez, Jean Mouchet, le colonel Antoine Argoud (en pull rouge).

Christian de la Mazière, le « Rêveur Casqué » raconte, le 20 mars 1982, son expérience au sein de la division Charlemagne.

Christian de la Mazière

Christian de la Mazière

Colonel Roland Troyon, colonel de l’armée suisse, Commandant du Service de Sécurité de l’Aéroport de Genève. Le 20 juin 1982 à l’aéroport de Genève, il présente son service à la section UNP de Haute Savoie.

Le Major Troyon en pleine explication.

Juste avant le pot qui suit la démonstration, Jean-Claude SANCHEZ remet le béret rouge au Major.

Colonel Antoine Argoud fait une conférence sur le Maréchal Pétain le 4 septembre 1982 à La Roche sur Foron.

Colonel Antoine Argout

Commandant Roger Vailly, 18 septembre 1982.

Commandant Roger Vailly

Colonel Pierre Chateau-Jobert, ancien commandant du 3e SAS pendant la guerre 39-45 et du 2e RPC lors de l’opération de Suez, s’engage ensuite dans l’OAS, s’exprime le 10 décembre 1982 sur la France du Pays réel.

Colonel Pierre Chateau-Jobert

Colonel Pierre Chateau-Jobert

Commandant Jean Pouget, 7 avril 1984.

Jean Pouget

Roger Holeindre, ancien combattant d’Indochine et d’Algérie, grand reporter et député, s’exprime le 7 juin 1986 sur la Nouvelle Calédonie française.

Roger Holeindre

Roger Holeindre

Melchior Calandra, président national de « Carnoux Racines », aborde à Annecy, le 13 juin 1987, le sujet délicat des « disparus en Algérie ».

Au centre, Melchior Calandra, à droite Jean-Claude Sanchez.

Jean Lartéguy, l’écrivain bien connu, le 17 juin 1988.

Jean Lartéguy et Jean-Claude Sanchez juste avant la séance de signatures dans une librairie d’Annecy.

Jean Lartéguy en conférence. A sa gauche, à demi caché, Jean-Claude Sanchez ; à sa droite, Jean Brocard, député-maire d’Annecy-le-Vieux, le colonel Lacrose.

Capitaine Paul Barril, 3 février 1989.

De gauche à droite, Jean Brocard, député-maire d’Annecy-le-Vieux, le capitaine Barril et Jean-Claude Sanchez.

De gauche à droite on reconnait, Gilles Rochard, Roland Steff, Jean-Claude Sanchez, Francisque Donzel, Stéphane Chatel, le capitaine Barril.

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc, raconte, le 23 mars 1990, son expérience de résistant, de déporté à Buchenwald, d’officier para-Légion en Indochine et en Algérie, de sa participation au Putsch d’Alger et de son internement.

Le commandant de Saint Marc interviewé par Jean-Claude Sanchez.

De gauche à droite, Jean Brocard, député-maire d’Annecy-le-Vieux, le commandant Denoix de Saint Marc et Jean-Claude Sanchez.

Général Paul Aussaresses et Bob Maloubier, le père des nageurs de combat, le 18 mai 1990.

Bob Maloubier et le général Aussaresses.

Le général Aussaresses et Bob Maloubier avec sa belle moustache, très British.

Général Marcel Bigeard, raconte le 16 novembre 1990 son expérience personnelle depuis ses combats en Ariège, pendant la 2e Guerre mondiale, aux durs combats d’Indochine, notamment à Dien-Bien-Phu, et enfin en Algérie face aux fells.

De gauche à droite, Bernard Bosson, maire d’Annecy, le général Bigeard, Jean-Claude Sanchez.

Général Bigeard

Brigitte Friang, grand reporter, le 26 avril 1991.

De gauche à droite, M. Beauquis, Brigitte Friang et Jean-Claude Sanchez.

Brigitte Friang

Commandant Roger Faulques, 8 novembre 1991.

Le commandant Faulques prend la parole, Jean-Claude Sanchez et au premier plan, Robert Laïb.

Général Maurice Schmitt, ancien chef d’Etat major des Armées (CEMA), parle de son expérience, le 10 avril 1992, de Dien Bien Phu à Koweit City et développe le déroulement de la Guerre du Golfe.

Le général Schmitt et Jean-Claude Sanchez.

Général Schmitt

Capitaine Pierre Sergent, le 15 mai 1992.

Jean-Claude Sanchez présente le capitaine Pierre Sergent.

Pierre Sergent

Jean-Jacques Beucler, ancien secrétaire d’Etat aux anciens combattants, l’homme qui a démasqué l’infâme Boudarel, le 25 juin 1993.

De gauche à droite, Jean-Claude Sanchez, Jean-Jacques Beucler et André Laperle.

Jean-Jacques Beucler

Commissaire N’Guyen van Loc, dit « Le Chinois », fait part de son expérience à la tête de la brigade d’intervention de la police de Marseille, le 11 décembre 1992.

Le Chinois, Jean-Claude Sanchez et Jacques Vassieux.

Commissaire N’Guyen van Loc

Bob Denard, le plus célèbre des mercenaires, le 12 novembre 1993.

Jean-Claude Sanchez, René Touvier et Bob Denard au cours de la séance de dédicaces.

Bob Denard

Commissaire Charles Pellegrini, ancien patron de l’Office Central de Répression du Banditisme (OCRB), le 22 avril 1994.

Jean-Claude Sanchez présente le commissaire Pellegrini.

M. Jean Brocard, le commissaire Charles Pellegrini et Jean-Claude Sanchez.

Gérard de Villiers, l’auteur des SAS, 19 avril 1996.

Jean-Claude Sanchez, Gérard de Villiers et Jean-Maurice Thibaudeau.

Gérard de Villiers

Pierre Schoendoerffer, présente son film « Dien Bien Phu » à l’auditorium de Seynod, le 14 février 1997.

Pierre Schoendoerffer

De gauche à droite au 2e rang : Roland Tolaini, Lavie, Pierre Schoendoerffer, Georges Cailler, Claude Welfringer ; au 1er rang, Jean-Claude Sanchez et Patrick Cailler.

Commandant Raymond MUELLE, parle des troupes de choc et des paras français, le 13 mars 1998.

De gauche à droite, Jean-Claude Sanchez, René Sciorella, Francisque Donzel, Lionel Vautaret, Raymond Muelle, Roland Tolaini.

Commandant Raymond Muelle

Commissaire Robert BROUSSARD, raconte ses « 41 ans au service de l’Etat » : le terrorisme, la drogue, l’immigration, le grand banditisme (Jacques MESRINE), la violence urbaine, la Corse, le 28 mai 1998.

Jean-Claude Sanchez présente le commissaire Broussard.

Le commissaire Broussard raconte la fin de Mesrine.

Lieutenant-colonel RATHOUIN, commandant le Groupement de Gendarmerie de Haute-Savoie, présente la gendarmerie nationale, le 28 janvier 1999.

Jacques Delhumeau, Jean-Claude Sanchez et le LCL Rathouin.

LCL Rathouin

Amédée THEVENET, conférence sur les Goulags indochinois, le 22 juin 2000.

Le Lieutenant-Colonel Denis Favier, commandant le Groupement de Gendarmerie de Haute-Savoie, raconte le 26 avril 2001 l’histoire du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) qu’il a commandé.

Lieutenant-Colonel Favier

Lieutenant-Colonel Favier

Maurice ROBERT, commando Nord-Vietnam, ancien patron du SDECE, responsable du service de sécurité d’Elf, ambassadeur de France au Gabon, parle du devenir du continent africain et de la politique africaine de la France, le 8 juin 2001.

Général Jean-René Bachelet, 28 octobre 2004.

Général Jean-René Bachelet

Général Jean-René Bachelet

Michel FOURNIER, le « para de l’extrême ». L’organisation du Grand Saut, son intérêt scientifique, les difficultés rencontrées, l’entraînement le coût, le matériel, les sponsors, le 19 avril 2007.

L’équipement 

Prêt à sauter

Michel Fournier et sa compagne entourent Jean-Claude Sanchez.

Colonel KIM, ancien commandant en second du GIGN, commandant le Groupement de gendarmerie de Haute-Savoie, présente le Groupement de gendarmerie et la lutte antiterroriste, et Monica BONFANTI, cheffe de la police genevoise, présente la police genevoise et la collaboration entre les forces de l’ordre suisses et françaises, le 9 avril 2009.

Madame Bonfanti, Jean-Claude Sanchez et le colonel Kim.

Amaury de HAUTECLOCQUE, patron du RAID et de la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN), parle de la sécurité nationale et présente le RAID et la Force d’Intervention de la Police Nationale (FIPN), le 8 avril 2010.

Amaury de Hauteclocque

De gauche à droite, Jean-Claude Sanchez, le commissaire Amaury de Hauteclocque, le colonel Kim.

Colonel Jacques Allaire et Philippe Delarbre, ancien assistant-réalisateur de Claude Chabrol, présentent le film « Le Sacrifice, Dien Bien Phu 1954 », le 25 avril 2013.

Le colonel Allaire et M. Philippe Delarbre.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close