La Casquette

La fameuse casquette camouflée des paras, portée par les « Bigeard’s Boys », a vu son origine en Indochine. Sa forme a été étudiée sérieusement sur des dessins proposés par des sous-officiers (dont le sergent FLAMENT), qui allaient de la casquette japonaise à grande visière pliée en son milieu, à celle imitée de l’Afrika Korps. On ne retiendra que la visière, longue et pliée, et le couvre-nuque fendu en son milieu. On la taille dans les capuchons des vestes camouflées. Le capitaine TOURRET en équipe les compagnies du 8e Choc qui la portent lors de diverses opérations, comme « Hirondelle ». A Dien Bien Phu, il donne une de ces casquettes à BIGEARD. Ce dernier en équipe son 6e BPC qui, jusqu’à présent, portait soit le chapeau de brousse, soit le bob. En Algérie, la casquette équipe les paras du « 3 », puis par mimétisme, tous les paras. Adoptée comme réglementaire par l’Intendance, elle coiffe les commandos de chasse, puis tous les soldats qui veulent sortir de l’ordinaire. Elle franchira les frontières pour coiffer nombre de paras étrangers.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close